Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

Images de la page d'accueil

Cliquez pour éditer

Images de la page d'accueilBandeau avec du texte, des boutons ou une inscription à la newsletter

Cliquez pour éditer

Vous souhaitez exercer dans le cadre d’une reconversion professionnelle ou vous travaillez déjà dans le secteur du bien-être et votre objectif est de compléter ou diversifier votre offre. Quelle que soit votre situation, vous recherchez une formation.

La diversité des techniques de massages assis : amma assis, shiatsu assis, massage assis minute, tuina assis… et l'infinité de protocoles élaborés par des praticiens, souvent à partir de techniques traditionnelles, rendent difficile l’évaluation d’un centre de formation.

Or, évaluer une formation, c’est évaluer si les moyens mis en œuvre permettent d’atteindre de façon satisfaisante l’objectif.

Une technique de référence (qui a fait le tour du monde et donc ses preuves) est le amma assis, que l’on pourrait aussi appeler « méthode David Palmer », du nom de son initiateur. David Palmer est considéré comme le père du massage assis. Référence mondiale, il est aussi le concepteur de la chaise ergonomique de massage.

A noter que, depuis 2016, le massage assis bénéficie d'une reconnaissance grâce à un diplôme de "praticien·ne en amma assis" reconnu par l’Etat (Titre RNCP de niveau 5).

 

Comment choisir votre formation ? 

Il existe sur Internet un grand nombre d’offres de formations. Un joli site ne fait pas la compétence d’un formateur. Voici quelques recommandations qui vous aideront à faire votre choix.

A priori, fuyez les formations en ligne. Vous ne pouvez pas apprendre une technique de toucher à distance. La formation sera forcément superficielle et approximative. D’une façon générale, aucun support papier ou audiovisuel ne remplacera « l’œil » du formateur qui peut vous corriger en temps réel. 

Nos conseils :

  • Une formation avec peu de participants sera souvent de meilleure qualité
  • Les formations sur 1 jour (voire moins – oui, ça existe !) ne peuvent pas être sérieuses.
  • Se former, a un coût. Des prix très bas révèlent, en général, des formations superficielles.
  • Afin de se faire une idée du ressenti exact, il est indispensable de recevoir les manœuvres de la main du formateur (et non pas uniquement d’élèves).
  • Comme nous l’avons dit plus haut, les expressions « massage assis » et même « amma assis » recouvrent une grande disparité de techniques. Si vous souhaitez vous former au amma assis, demandez si c’est bien la méthode David Palmer, car ce n’est pas toujours le cas.
  • Pour celles et ceux qui souhaitent pratiquer en entreprise, faire le choix d’un formateur qui en a lui-même l’expérience est un plus indiscutable. Il sera en mesure de répondre à toutes vos questions (beaucoup de formateurs n’ont pas cette expérience). Posez-leur la question.
  • Si 2 ou 3 jours de stage initial sont suffisants pour détailler un protocole et expliquer les manœuvres, en revanche cela ne peut représenter la totalité d’une formation. Avant de se voir délivrer un certificat de formation, il faut forcement effectuer un travail personnel chez soi ; prendre le temps de s’entraîner, d’assimiler les techniques. Il est souhaitable de se faire corriger au moins une fois par le formateur. Par conséquent, une formation de qualité se déroule, a priori, en plusieurs étapes.